Le samedi 5 juillet avait lieu la très festive épreuve de la course des crêtes à Espelette que j'avais envie de faire depuis quelques temps et n'avait encore jamais eu l'occasion... donc quand thierry lavie me propose lors d'une de mes rares sorties piscine "ça te dirais d'aller faire la course des cretes et d'y aller en velo ?", je dis banco !

Bref, je motive et coordonne un peu plusieurs cercles amicaux pour se retrouver sur place en prévision d'une jolie fête. Avec notamment aussi Thomas Eliot du club qui descent avec un groupe du club de course à pied de Thales.

Mon objectif est au niveau footing sortie longue à seulement une semaine de l'Altriman et profiter de passer un moment sympa et festifs entre amis... (lire la suite pour compte rendu et album photos)

 

 

Au final, nous sommes 4 à descendre en vélo le vendredi depuis bordeaux : thierry lavie, un ami a lui du nom de stephane, valerie de villenave tri qui va signer à cestas l'an prochain et moi avec un relais voiture entre valerie et moi pour transporter les affaires et les filles de thierry prévu à l'heure du midi.

Rendez-vous est donc pris avec Stephane et Thierry sur le parking du collège de Cestas à 6h au lever du jour. je pars donc depuis chez moi à villenave de nuit. Nous descendons à 3 et il est prevu que je conduise l'aprem pendant que valerie roulera avec les garçons. Stephane a fait 190km de plus long il y a pres de 5 ans et thierry "seulement" 130km de plus long. J'essaye de les temperer, mais on roule pas vraiment prudent, quasiment tout le temps à plus de 30km/h en se relayant.

On avale les km et on bifurque a mimizan sur la piste cyclable cotiere qui est superbe... petits coups de fil de regroupement et on se retrouve après 130km (à mon compteur, environ 5-6 de moins pour thierry et stephane partis de Pessac) à Contis plage pour une petite pause biere + repas réparatrice avec Valerie, Jade et Charline.

Je promene Jade et Charline à pied dans Bayonne et on se retrouve tous au camping de Souraïde juste 2-3km avant Espelette. Thierry, Stephane bouclent donc presque 230km à la journée assez fatigués...

Hop hop hop transition douche, installation tentes et direction un des 2 restaurants du village pour un repas copieux et délicieux (on a tout pris local dans les choix des aliments et des boissons) avec de nombreux eclats de rire et de la bonne humeur.

Samedi matin : Retrait des dossards à Espelette et coordination de la récuperation des tickets repas pour aller placer tout le monde à la même table au repas du soir... on y arrive a se regrouper sur une même table à 20 personnes, ça promet une soirée sympa. On a fini la préparation à 12h et le départ de la course de 26km est à 13h30... on est un groupe de 6 à attendre ensemble et on hésite à manger un sandwich... bon finalement on va se poser en terrasse pour une petite bière d'attente et là oh miracle, les organisateurs très sympa d'un trail en mars prochain du côté de Castres propose gratuitement une marmite avec des coeurs de canard marinés avec des pommes de terre et des poivrons, le tout avec petit verre de rosé... bon ben on va pas trop regarder le chrono, on se laisse tenter et c'est tout simplement délicieux.

5 minutes avant le départ, on se lève et on rejoint la toute toute fin de la longue queue de partants (1200 partants annoncés) pour partir du fond.

C'est parti, je suis avec Abdou, un pote de soirée sur bordeaux on est dans les 100 derniers, thierry et stephane sont encore plus loin. thomas doit etre au moins 200 ou 300 places devant car je l'ai perdu de vue.

On attaque par environ 2km de route montante à 4-5%, il fait finalement très chaud. Tout en papotant avec Abdou, on remonte petit à petit les concurrents en restant à notre allure footing autour de 9km/h en montée.

Puis on quitte la route pour attaquer les chemins raides et herbeux, on bascule en marche rapide et en quelques pas je distance abdou moins habitué à la marche que moi... sans forcer, je double à tour de bras sur mon rythme de marche autour de 4-5 km/h.

La pente se reduit et je reprend à trottiner là ou beaucoup restent en marche, je rattrape thomas et l'encourage en passant. il essaye de se remettre à courir en me voyant mais abandonne vite l'idée. La montée du Mondarain se fait assez vite finalement en alternant la marche et la course. Je double sans forcer. Arrivé en haut ou il faut mettre les mains sur les derniers mètres, une belle ambiance de supporters avec musique et cotillons.

Je bascule en commençant la redescente en trottinant à 12-13km/h et me fait doubler par 3-4 V2 qui descendent à une allure de fou (20km/h ?). A la remontée suivante, je les reprends tranquillement en trottinant et je ne les reverrais jamais...

Le parcours est magnifique et alterne de légeres montées (rarement raides) et de courtes descentes. Je trottine dans environ 2/3 des montées, je garde mon rythme regulier. Je passe en 1h38 au km 13 de mi-parcours (avec 900m de D+ sur les 1100 de la course fait). L'ambiance est très sympa avec beaucoup de public, des bandas, des papis qui prennent l'apero au bord des chemins en ecoutant des chants basques...

Ca deroule tranquillement toujours sur le même rythme même s'il fait maintenant très très chaud (au final il aura fait 30°C dans l'aprem) et je double de plus en plus de monde avec même maintenant de vraies defaillances sur le bord du chemin...

La longue descente vers Espelette commence vers le km 20, je rattrape peu de temps après thierry fernandez, un ami croisé sur des raids multisports qui est dans le dur et etait parti devant (objectif moins de 3h car il avait mis 3h03 l'année précédente).

La descente est longue et commence à serieusement faire mal aux pattes, d'autant plus en rejoignant la route où ça tape dans les quadris... bon au final, je finis par arriver pas mécontent d'en terminer en 2h53m (je finis 143° sur 1081 classés).

Thierry (F) arrive peu de temps après en 2h58, epuisé mais heureux. On file recuperer quelques bieres au ravito et attendre les suivants.

Audrey, une amie de raid multisports finit sa premiere course de montagne en 3h05, 5° feminine... chapeau bas

Une autre amie Aurelia mettait son premier dossard sur le 7km (200m de D+) et finit heureuse en 53min

Thomas Eliot arrive en 3h17, Stephane en 3h55, Thierry Lavie en 3h59 et abdou finalement malgré une légere entorse finira en 4h20.

La suite sera une joyeuse soirée de feria remplie d'eclats de rire et de bons moments et une passage le lendemain par un restau du petit Bayonne encore à plus d'une dizaine d'amis sur le retour (valerie rentrant le matin avec les vélos)

Lien vers album photos : ICI