Résultats

CR club en retard, opus 4... les 2 et 3 septembre 2017 avait lieu une épreuve pas commune avec les 24h piste de Villenave d'Ornon.

 

On peut faire aussi 12h, 6h ou 3h. Le principe est de parcourir dans le temps imparti la plus grande distance possible sur une piste d'environ 1km (en faisant grosso-modo la piste de 400 dans les 2 sens avec une sortie pour passer devant le ravito)

 

Une personne finissant une course de 24h acquerant le titre de "circadien"

 

Bref, Samuel Calois qui a déjà bouclé 2 ou 3 fois ce genre d'exercice (avec une meilleure marque à 154.7km) s'alignait cette fois-ci sur le 12h et Fredo le président partait pour sa première expérience sur 24h piste sans réelle préparation

 

Au final, Samuel finit 8° sur 16 (et 1° V1H) avec une marque sur 12h de 89,482 km et Fredo finit 19° sur 46 (et 2° SEH) avec une marque de 151,250 km

 

Compte rendu Fredo :

Je me suis inscrit par défi sur cette course où j'étais venu voir les copains en spectateur l'an passé. Sur le papier, tourner en rond sur une piste pendant 24h est hyper chiant, mais j'avais découvert le côté humain très chaleureux presque intimiste et je m'étais dit que ça valait le coup d'essayer.

Après un été très compliqué et epuisant nerveusement, je me retrouve donc avec une seule sortie longue depuis début juillet de 25km et même pas 100km de course à pied par mois. Autant dire que j'arrive à poil ! Je me dis que je vais tenter d'alterner dès le départ des tours courus et des tours marchés et y aller très prudent... 24 h en rando-course, j'ai déjà fait donc on verra bien.

Départ à 10h. Je prends une allure de petit footing très tranquille à environ 10-11km/h sur les portions courus et pars au début plutôt sur 7-8 tours courus pour 1 tour marché.

Le rythme est très cool et je discute beaucoup avec les autres concurrents, il y en a pas mal qui ont un sacré palmarés mais tout le monde est super gentil et très modeste. 1h pour 9.4km (15°). 4h  pour 38.1km (8°). Passage du marathon en 4h35 que j'arrose d'une petite bière. 6h pour 53.9km (10°).

Entre 6 et 8h, mes sensations se degradent, c'est le coeur de l'aprés-midi et j'ai trop chaud, je n'ai pas du boire assez. Je réduis le nombre de tours courus par rapport à ceux marché. 8h pour 67.6km (10°). Je prends le temps de boire et de manger pas mal de soupe de légumes et même un plat de pates. Je trouve un rythme. les heures passent et je ne vois pas vraiment le temps s'écouler. Une petite bière offerte par Olivier Meslier qui est en train de courir le 6h, ça ne se refuse pas. Les pauses sont courtes mais nombreuses. Mes supportrices de Charme Audrey et Adélie sont venues plusieurs fois m'encourager au même titre que plusieurs amis et c'est chouette.

10h pour 78.2km (12°). La nuit va bientot tomber et je dois avoir manger trop de soupe car quelques passages rapprochés aux toilettes sont necessaires... le corps n'est pas très habitué à l'exercice, mais je maintiens mon allure de course toujours autour de 10km/h (ce qui me permet de discuter aussi avec les premiers qui tournent en continue à la même vitesse que moi). La nuit est tombé et les sensations sont meilleures mais je m'octroie une première longue pause d'environ 30-40 min lors de laquelle je me fais masser, prends un café et me tartine copieusement de NOK l'entrecuisse qui commencent à s'échauffer sérieusement 

12h pour 89.9km (15°) et passage des 100km en 13h31 (à comparer aux 12h23 de ma marque reference aux 100km de Belves).

Je me sens fatigué mais ça avance tranquillement en reduisant au fur et a mesure la proportion course par rapport à marche mais en gardant toujours la même allure de course. Puis dans le creux de la nuit, je commence à tituber de fatigue... mon manque de sommeil me rattrape violemment alors qu'une nuit blanche en course ne me posait aucun problème avant de devenir papa :-) ... Je choisis donc la prudence et vais m'allonger 1h dans le vestiaire pour espérer faire un cycle sommeil complet (45min). je me réveille tout seul en ayant dormi 45 minutes pile. Je me sens bien réveillé. Je me fais aussi masser une seconde fois avant de repartir vers la piste. Je prends le temps de manger et me tartiner à nouveau de crème NOK l'entrecuisse. 17h pour 113.1km (19°). J'ai la patate et repars bien toujours en discutant avec tous les concurrents. On s'encourage mutuellement, c'est vraiment de beaux moments de partage.

Vers 19h de course, la fin de nuit commence à peser avec sa lassitude qui s'installe... je m'ennuie, je rale, je me dis que je suis vraiment un cretin de faire ce genre de connerie

20h de course pour 127.9km. Le jour pointe, l'impression de renaitre. La lassitude s'en va comme par enchantement. La sono des tribunes continue a passer des musiques qui occupe l'esprit. 22h pour 138.5km (18°). Adélie et Audrey sont arrivés au bord de la piste et je suis hyper-heureux de les voir. Ma mère vient me voir aussi. Je fais des calculs en me disant que je devrait arriver à 150km. Je continue mes tours courus quasiment à la même allure de 10km/h environ mais j'alterne maintenant quasiment 1 tour couru pour 1 tour marché. Cerise sur le gateau, aujourd'hui c'est mon anniversaire, quel beau cadeau je me suis offert d'être là à tourner comme un hamster :-). Pour feter celà, 20 min avant la fin du décompte, thierry pelletier le speaker me donne en plaisantant un gros pavé au lieu du petit caillou pour laisser ma marque au coup de pistolet. Ca me fait bien rire, mais du coup je m'arrête plus de 10 min avant la fin sur le bord de la piste en ouvrant une bière et encourageant ceux qui finissent. Je suis heureux de cette expérience et ma blessure de la cheville de l'année passée ne s'est pas reveillée pendant cette épreuve. Le dernier quart d'heure a des allures de fête avec la sono à tue-tête et les visages fatigués qui affichent des sourires radieux.

Marque finale à 151.250km pour 24h en prenant bien mon temps et sans me mettre en danger. L'expérience était franchement chouette. Je suis circadien et je ne dis pas non pour recommencer à l'occasion avec les copains. 

 

 

 

 

Article en retard sur vie du club opus 1... le 09/07/2017 avait lieu en course club le triathlon de bordeaux où nous avions des équipes engagées

Equipe 1 :
- Thierry Lavie
- Corentin Guinle
- Matthieu Lafon
- Philippe Maillet
=> finissent en 1h20m22s, 22° sur 32 équipes hommes
 
Equipe 2 :
- Pascal Rey
- Richard Lengrand
- Alban Lalanne => son premier triathlon
=> finissent en 1h28m09s, 28° sur 32 équipes hommes
 
 
De plus sur le S en relais, nous avions une équipe jeune engagée avec corentin guinle / oscar briol / baptiste boisseau qui finissent 2° sur 8 en 1h11m10s (750m nat en 14m36, 20km velo en 37m20 et 5km cap en 19m14)
 
A noter également de nombreuses autres participations club
 
Sur le tri indiv XS pour 119 :
 - charline Lavie (25° scratch, 3° MIF sur 7)
 - jade lavie (34° scratch, 2° BEF sur 2)
 - Matteo Bonnefoy (59° scratch, 7° MIH sur 8)   
 
Sur le tri indiv jeunes 2 pour 22 :
 - elina fourer (19° scratch, 5° PUF sur 7)
 
Sur le tri indiv S pour 246 :
- Lafon Matthieu (42° scratch, 11° S3H sur 37)
- Sylvie Fourteau (207° scratch, 3° V2F sur 4)
 
Sur le tri indiv M pour  232 :
- Sylvie Bertrand (103° scratch, 1° V3F sur 1)
 
Un grand bravo à tous (en retard) et si certains ont envie de partager un petit commentaire sur la course, c'est avec plaisir

Bonjour les tri athlètes,


Je suis parti faire les 24h du Mans le week-end dernier avec mes anciens collègues de l'aviron bayonnais.
Comme après chaque épreuve, un résumé est fait et diffusé à tous les membres du club.
Je pense que cela est tres intéressant, faisant vivre pour les autres les courses qui sont courues.


Pourquoi ne pas faire pareil ?


Bonne journée à tous
⯑⯑⯑

http://ab-triathlon.fr/2017/08/jour-bicyclette-24-heures-mans/?utm_source=Membres+Newsletter+AB+Tri&utm_campaign=4ded08b342-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_923e427930-4ded08b342-202450709

Les 4 et 5 juin, le club s'était déplacé en grand nombre sur les differentes epreuves du week-end club à Mimizan

La météo fut particulièrement pourrie, mais la bonne humeur et la convivialité étaient bien présente avec pas moins de 32 participations d'adhérents, un covoiturage et une nuit en mobil home organisée par Thierry C

 

Les résultats détaillées ont été preparés par Karl : Fichier résultats

 

A noter plus spécialement (pour les infos que j'ai) :

- la 3° place de Guillaume Bonhert sur la course avenirs 8-10 ans garçon

- 2 équipes CLM hommes et 2 équipes CLM mixte (composition ci-dessous)

- le premier triathlon individuel de Franck Gobet

 

Petit récit sur l'Euskal ultra trail d'il y a 2 semaines.

 

Une inscription seulement 2 jours avant la course, c'est pas banal pour un ultra (je cherchais un plan de secours pour cause d'annulation reco euforia).

Les 6 et 7 mai derniers avaient lieu le premier triathlon individuel course club de l'année à Lacanau avec un format L (1.9 / 80 / 21) le samedi et un format M (1.5 / 40 / 10) le dimanche

 

La météo annonçait pas mal de vent et de pluie, finalement il aura plutôt fait beau et chaud mais avec beaucoup de vent qui aura fait perdre beaucoup d’énergie aux concurrents sur la partie vélo

 

Résultats sur le L (sur 605 arrivants) :

- Yannick Lefrais, 248° en 4h54m42 avec nat en 33m34, T1 en 3m26, vélo en 2h24m20, T2 en 1m24, CAP en 1h56m50

- Thierry Lavie, 302° en 5h03m35 avec nat en 32m29, T1 en 1m41, vélo en 2h21m48, T2 en 2m28, CAP en 2h09m18

- Régis Ruelle, 303° en 5h03m35 avec nat en 37m05, T1 en 2m54, vélo en 2h27m00, T2 en 2m20, CAP en 1h59m31

- Loïc Gérard (ancien), 309° en 5h04m06 avec nat en 40m23, T1 en 2m40, vélo en 2h32m19, T2 en 1m58, CAP en 1h51m27

- David Perchat, 329° en 5h06m17 avec nat en 40m29, T1 en 3m16, vélo en 2h35m08, T2 en 1m58, CAP en 1h50m42

- Frédéric Goumard, 362° en 5h11m57 avec nat en 42m24, T1 en 2m27, vélo en 2h38m16, T2 en 2m18, CAP en 1h51m18

- Philippe Maillet, 364° en 5h12m06 avec nat en 39m28, T1 en 1m54, vélo en 2h24m45, T2 en 2m27, CAP en 2h07m54

- Thierry Chabrol, 402° en 5h18m41 avec nat en 42m46, T1 en 3m14, vélo en 2h32m52, T2 en 2m35, CAP en 2h03m03

- Jean François Subilleau, 526° en 5h43m58 avec nat en 37m43, T1 en 2m52, vélo en 2h35m45, T2 en 2m27, CAP en 2h30m30

Karl Lorient, 541° en 5h50m04 avec nat en 44m47, T1 en 2m47, vélo en 2h50m43, T2 en 4m23, CAP en 2h14m35

 

Résultats sur le M (sur 394 arrivants) : 

- Pierre Mars, 112° en 2h34m28 avec nat + T1  en 29m46, vélo + T2 en 1h14m52, CAP en 49m51

- Jean Michel Limmois, 193° en 2h45m45 avec nat + T1 en 32m59s, vélo + T2 en 1h20m23, CAP en 52m25

 

Un grand bravo à tous ! 

 

Lien vidéo résumé de l'épreuve : https://www.youtube.com/watch?v=crdiBSl7FwM&feature=share

 

CR persos (extraits sur pages facebook)

 

Loic gérard :

"Entrainement long ce jour au triathlon de Lacanau :-)

Revoir tous les copains du club de triathlon de Cestas, ça fait plaisir.
Une météo plutôt clémente même si le vent nous a bien séché !
Une eau à 17°C plutôt fraîche...
Un triathlon géré de bout en bout, parti dernier j'ai remonté petit à petit un peu plus de 300 personnes sur les 609 au départ, c’était plutôt amusant comme thématique ;-)
Le vélo à 140 puls de moyenne, pas de compteur, bien maitrisé, aucun souci avec le nouveau vélo, réglages validés.
La course à pieds à 160 puls de moyenne à allure de métronome en 5min15/km de bout en bout.
Content de cet entrainement, reste à doubler la distance dans 3 mois...
1,9km de natation en 36min43
82km de vélo en 2h28
21km de course à pied en 1h51

Total avec transitions 5h04"

 

Thierry Chabrol : 

"Il me reste un peu d’énergie pour faire mon petit compte rendu du jour....Triathlon L de Lacanau, mon second en 3 semaines, une grande première pour moi. Blessé depuis un mois après une chute idiote, une autre première....L'entrainement a été très irrégulier depuis un mois, obligé de respecter des périodes de repos, et de faire appel à la chimie....

Donc j'ai abordé la course avec un optimisme très modéré, mais envie comme d’habitude.....
Alors pour commencer en triathlon on nage, et oui c'est surprenant....mais encore faut il savoir ou aller.....départ pris en papotant avec Karl Lorient, oublié de regardé ou est la 1ère bouée, du coup je pars n'importe ou.......imbécile, dejà que j'aime moyen ça si en plus je rallonge....l'aller n'est pas top, le retour super, je sors en moins de 40', je suis content de moi....transition et hop c'est parti en vélo....
La météo avait annoncé pluie et vent, on a eu que vent, mais alors quel vent......l’aller se fait vent de dos à 40 km/h, le retour de travers et de face, beaucoup plus dur......
le 1er tour je mets les watts, et je me calme sur le second pour en garder pour la cap. bilan 2h30 pour 82 km, 33 de moyenne, tout va bien.
Je retrouve David Pct au parc à vélo et on part ensemble sur le semi. Le premier tour est avalé à 12 km/h, tout va bien, et puis je sens que ça va moins bien au début du second, je maintiens un rythme régulier jusqu'au 1/2 tour, et les choses se gâtent.....les jambes sont lourdes, le bonhomme est fatigué. Je me mets en mode gestion jusqu'à la fin du second tour, et le 3éme va être compliqué.....j'alterne marche et course, j'accompagne une jeune triathlète pendant quelques minutes, elle a une pèche d'enfer, du coup je me réveille, et les km s'égrainent doucement...17....18...19....je vois le dernier ravito et bientôt la ligne....oufffff
Bilan 5h18, 405ème sur 610. Pas terrible mais à l'image de mon entrainement et de ma forme du moment.
Encore une course de finie, c'est ce que je retiens....l'an dernier je sortais d'un énorme mois d'entrainement et tout s'était bien déroulé, donc je sais ce qu'il me reste à faire....
Repos qq jours et 3 mois de préparation pour la course de l'année Ironman Vichy

Merci à l'organisation, aux bénévoles, aux arbitres, aux copains et à nos supporters Pascal Rey, Helene Leroux et Monica Chiaro Grivel....."

 

Frederic Goumard :

"Autant dire que j'étais pas confiant avant de prendre le départ de ce format L, premier triathlon de la saison (et peut etre le dernier pour moi).

J'ai quasiment pas nagé (6km en 2017), j'ai quasiment pas fait de vélo de route (à peine 300 km en 2017 après mon accident de fin d'année 2016) même si j'ai un peu de volume quotidien vélo pour aller bosser en VTT et j'ai plutot bien couru (800km depuis le début 2017), mais quasiment que des sorties courtes de 40-50 min car très dur de trouver le temps nécessaire pour les sorties longues.

En plus, je me suis fait 24h de course d'orientation le week-end precedent avec 80km et 3000m de D+, donc la fatigue est là et bien là.

 

Bref, on y va et on verra bien. Je suis quand même très content de retrouver les copains.

 

Voiture en panne la veille, je me greffe à l'arrache en covoiturage avec fifi.

Une fois sur place, je suis détendu jusqu'au depart.

Pan ! c'est parti... et impossible de voir aucune bouée, du coup je prend le temps en queue de peloton pour suivre la masse, je vois les bouees aux derniers moments. Je pose plutot bien la nage et arrive à ne pas trop subir en restant sans forcer.

Je touche la plage après 1.95km de nage en 39m, je suis content. Je vois Thierry Chabrol juste devant moi et David part du parc au moment où j'arrive à mon vélo.

J''ai un peu peur de me faire chier avec un parcours vélo tout plat et roulant, mais finalement il y aura pas mal de petites bosses qui cassent un peu cette routine donc c'est pas si pire.

J'attaque plutot prudent encore le vélo et le vent dans le dos pousse assez fort (34-35 sans trop forcer). Je perds quelques places en vélo avec l'objectif de faire les 2 tours à la même allure. La ligne droite pour rentrer sur Carcans est rapide (37-38) mais vraiment chiante pour moi. Thierry Chabrol me double au début de cette portion. La fin du tour avec le vent de face ramene bien les pieds sur terre avec une allure à peine plus de 26-27 en appuyant (dommage que je n'ai pas encore de prolongateur sur le nouveau vélo, ça aurait été utile).

Un second tour où j'attaque plus pour finalement rester à peu près à la même allure mais du coup reprendre des concurrents 1 par 1. Il fait beau et plutot chaud maintenant. 

Je pose mon vélo en 2h35, ce qui est rapide pour moi mais probablement perfectible si je compare que j'avais mis 2h34 pour 80km à Sireuil avec 1000m de D+ alors que là on a juste 300 (mais beaucoup plus de vent).

Une rapide transition mais je me sens bien fatigué et prefere donc partir très prudent en partant sur une allure autour de 1h50 au semi, allure que je parviendrais à tenir tout le long mais avec de plus en plus de difficulté... pas de secret, les 80km du week-end d'avant pèse bien sur mes épaules. Je reprends quelques cestadais mais n'ai pas l'impression d'aller beaucoup plus vite qu'eux.

Les 2-3 derniers kilomètres sont très pénibles avec une nausée qui commence à monter fortement. Je double fifi victimes de crampes dans le dernier kilomètre.

 

Je m'écroule après la ligne passée, la nausée et la tête qui tourne fortement. J'ai du mal à me relever et mettrai longtemps avant d'arriver à avaler autre chose qu'une bière... Bravo à tous pour vos performances, notamment regis, thierry lavie et david qui m'ont impressionné.

J'ai pris une belle boite au final :-)"

 

Les 27 et 28 mai derniers avaient lieu une course club au Frenchman à Hourtin.

 

L'épreuve comportait des courses duathlon enfants, un triathlon distance M (1.5 / 40/ 10) et un format Ironman XXL (3.8 / 180 / 42) déroulés sous une grosse chaleur

 

Les 29 et 30 avril dernier (article en retard :-) ), j'ai participé en binôme avec mon cousin Aurélien à un 24h de Course d'orientation dans le Tarn répondant au joli nom d'Infernou (http://infernou2013.wixsite.com/infernou2015)

La course au score comporte plusieurs durées possibles (24h étant la plus longue) avec la possibilité en solo ou en binôme de ramasser le plus de balises (sur les 100 réparties) dans le temps imparti sur un joli terrain de jeu d'environ 10km sur 10km autour de la surperbe forêt de Gresilles dans le Tarn. Elle a lieu tous les 2 ans. Il y a une base vie avec un repas ouvert en milieu de carte de 21h à 6h où on peut retrouver un sac d'affaires (on avait mis un pack de bières pour se donner du courage :-p) et 4 points d'eau identifiés sur la carte 

J'avais jamais fait ce format de course et j'ai trouvé l'expérience vraiment très sympa, le manque de lucidité sur la fin de nuit blanche était pas simple à gérer mais on a franchement bien rigolé. Surtout qu'on était sur de la vraie CO technique et pas de l'orientation comme en raid multisports qui reste quand même plus abordable je trouve.

 

Bref, on finira dans les tréfonds du classement (mais pas derniers) avec 58 balises ramenées pour une trace de 80km et 3000m de D+, quelques "jardinages" mémorables, des galères, des fous-rires.

 

Franchement une très belle expérience, à refaire dans 2 ans si certains sont motivés :-)